🚧 Site en cours de refonte. Vous pouvez toujours accéder à l’ancien site via cette url : http://old.erwanlesaout.com/

C’est pas gagné

Les résultats des élections à Paris 1 sont tombés. Même s’ils ne sont pas officiels, on peut déjà conclure sur le grand gagnant: un beau bordel à venir. Aucune majorité se dégage conséquence d’un vote divergent entre le collège A et le collège B qui témoigne également d’un clivage entre les deux principaux corps enseignants que l’on retrouve aussi dans les autres conseils centraux. Les deux prochaines semaines vont donner lieu à des négociations. Les intérêts personnels vont prendre le dessus sur l’intérêt collectif. J’en connais qui ont beau avoir une belle étiquette sur le front, ils ne vont reculer devant un poste de VP ou d’un service commun à diriger. Au final, je me demande comment l’université va pouvoir être gérée sans majorité stable. Un troisième candidat va-t-il sortir du chapeau à l’issue d’un quatrième tour de scrutin qui ne dégagerait pas de majorité, scénario qui reste tout à fait envisageable. Certains administratifs et étudiants (il y a beau avoir d’importants écarts, aucune liste ne dispose de plus d’un siège ce qui pourrait poser problème sur les VP étudiantes qui feront l’objet de négociation avec les candidates) pourraient très bien voter blanc.

Mise à jour le 03/12/2020
Le suspens ne semble plus être à son paroxysme. Les jeux semblent être faits. Une candidate semble pouvoir se prévaloir d’ores et déjà de 17 voix.

Mise à jour le 11/12/2020 : Épisode 3
Le Conseil est maintenant au complet (16 EC, 6 Adm, 6 étudiants, 8 ext: majorité à 19 voix) … et contrairement à ce que je pensais les jeux ne sont pas vraiment faits. Pour la candidate numéro 1, je compte entre 16 et 20 voix. Pour la candidate numéro 2, je compte entre 11 et 15 voix. Il devrait y avoir des votes blanc et une victoire me semble peu probable au premier tour sauf à considérer une dissidence chez la candidate numéro 2 qui ne me paraît plus en mesure de remporter l’élection 😉

A noter la présence de Cécile Duflot au CA … J’avais reçu un sms m’indiquant l’élection de Duflo … Je pensais à Esther Duflo … pas vraiment le même calibre.

Mise à jour le 17/12/2020 : Épisode 4
And the winner is … Nobody

Et oui le scénario tant redouté a eu lieu :personne n’a obtenu la majorité absolue à l’issue de 5 tours de scrutin. Ce dernier tour s’est achevé par un score de 18 voix pour la candidate 1, 17 voix pour la candidate 2 et 1 voix blanche. La séance avait commencé par 17 voix pour la candidate 1, 14 voix pour la candidate 2 et 5 votes blanc.

3 remarques sur cette séance de 5 heures

a) L’élu qui a voté blanc aurait pu voter pour la candidate 2 au cinquième tour . Cela aurait été drôle d’avoir une égalité parfaite. Franchement autant faire chier jusqu’au bout. Car oui cet élu là est un chieur. Il a été élu pour voter pour tel ou tel candidat pas pour s’abstenir. Il faut savoir choisir même entre l’OM ou le PSG même si les meilleurs c’est l’EAG.
b) Cette séance a été marqué par un incident: l’annonce prématurée de la vainqueure. Un syndicat coutumier des emails intempestifs s’est permis d’annoncer la victoire de la candidate numéro 1 en cours d’après-midi. Cet email était selon tout vraisemblance préparée … une stratégie qui a pu être perdante pour la candidate défendue par ce syndicat. Une telle attitude mérite des sanctions mais il n’y en aura pas.
c) L’arrêté des élections annonçait 4 tours il y en a eu 5. Est-ce à dire que l’arrêté n’était pas conforme à la réglementation en vigueur?
d) A l’instant t, il semblerait que la Direction de l’Université soit vacante. L’Administrateur Provisoire ayant rendu sa démission avant les élections. Le recteur va-t-il demander à l’Administrateur Provisoire de poursuivre son bref mandat. Bien que je ne partage que très peu de positions de l’Administrateur Provisoire, cela serait souhaitable à la veille des vacances universitaires. La rentrée de janvier pourrait être très animée avec des étudiants désireux de bloquer les examens prévus en présentiel. Il faut un commandant de bord qui reste derrière le gouvernail.

Mise à jour le 14/01/2021 : Épisode final

And the winner is the Candidate #1 après le désistement de la candidate #2. Même pas drôle. J’aurais tant aimé l’arrivée d’un chevalier blanc. Au finale, nous allons avoir le droit à une coalition où chacun des membres des équipes des candidates va essayer de gratter un petit poste avec la prime qui va avec (cela me fait penser qu’il faudra que je vous raconte l’histoire d’une fédération française d’un sport où on joue avec des volants). Où quand l’intérêt personnel prend le dessus sur l’intérêt collectif. Espérons néanmoins qu’aucun clash n’interviendra durant les années à venir. Bon courage pour le VP du CFVU. Je lui promets l’enfer 🙁

Au fait vous savez pourquoi j’ai mis une image de l’Antarctique? Non ce n’était pas une allusion au Titanic.