🚧 Site en cours de refonte. Vous pouvez toujours accéder à l’ancien site via cette url : http://old.erwanlesaout.com/

Vendredi 8 janvier 2021 – 18h24

DGRH – A2 CNU <dgrh-a2.cnu@education.gouv.fr>
8 janvier 2021 à 18:24
Mesdames et messieurs les candidats à la qualification aux fonctions de professeur des universités,   La loi n° 2020-1674 du 24 décembre 2020 de programmation de la recherche pour les années 2021 à 2030 et portant diverses dispositions relatives à la recherche et à l’enseignement supérieur parue dans le JORF n°0312 du 26 décembre 2020 prévoit dans son article 5 que pour le recrutement de professeur des universités, la qualification par l’instance nationale n’est pas requise lorsque le candidat est maître de conférences titulaire. Votre statut de maître de conférences titulaire vous dispense d’une inscription sur la liste de qualification aux fonctions de professeur des universités et nous allons en conséquence modifier l’état de votre dossier de candidature déposé dans Galaxie. Vous pourrez continuer à accéder aux pièces constitutives de votre dossier qui peuvent vous être utiles dans la perspective d’une candidature sur un poste de professeur des universités. Si vous n’êtes pas maître de conférences titulaire relevant d’un établissement d’enseignement supérieur relevant du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation ou si vous appartenez à un autre corps et êtes détaché dans le corps des maîtres de conférences, je vous demanderais de bien vouloir me prévenir par retour de mail. Nous restons à votre disposition pour tout éclairage nécessaire dont vous auriez besoin en ce qui vous concerne sur la suppression de la qualification dans le processus de recrutement.
Adresse : reforme-qualification@education.gouv.fr (adresse active à partir de lundi…) Service des personnels enseignants de l’enseignement supérieur et de la recherche (DGRH A)
NB : dans l’éventualité où vous recevriez ultérieurement un message vous annonçant la désignation de vos rapporteurs, veuillez ne pas en tenir compte.

Ainsi donc Frédérique Vidal a eu l’honneur de planter le dernier clou sur le cercueil qu’était devenue l’université. J’aurais pu intituler cet article: « L’Université est morte. Vive l’Université » mais j’ai préféré dater l’heure du constat du décès.

Ceteris paribus, je serais en droit de me réjouir de l’e-mail reçu car pour tout vous avouer (ça c’était avant la fin du contingentement), ma chance d’obtenir une qualification était bien maigre, la faute à une mauvaise gestion de carrière. A trop penser collectif, on oublie de penser à soi. Je fais mienne la pensée de Renaud Van Ruymbeke, auteur des Mémoires d’un juge trop indépendant actuellement en vente dans toutes les bonnes librairies « Tout temps consacré au travail est perdu pour la carrière ».

Pourquoi cet email est une si mauvaise nouvelle?

La réponse dans quelques jours… Il faut que j’organise mes arguments tout en faisant preuve d’objectivité car si les différents gouvernements de ces dernières années ont mis en bière l’Université et planté les clous sur le cercueil, il ne faudrait pas oublié que l’Université a creusé sa tombe elle même.

8 mars 2021 … je n’ai toujours pas écrit mes éléments de réponse par manque de temps mais un jour j’expliquerai d’une part le retour au mandarinat et d’autre part les erreurs de l’Université à commencer par la création de DBA et autres thèses en VIE.